08/06/2016

Robert Plant


J’aime les vrais artistes. Ceux et celles qui ne carburent pas au succès, mais à l’expérimentation.

J'aime Robert Plant.

Pendant une décennie la voix la plus reconnue du Rock.

Plant. Led Zeppelin. Stairway to Heaven. La décennie 70.

Et puis il a regardé le chemin sur lequel il marchait depuis des années, et a constaté qu’il en connaissait chaque pierre, chaque brin d’herbe.

Ça n’a pas été sans frictions. Ses engueulades avec Jimmy Page avant les spectacles quand Plant refusait de chanter Stairway, sont connues.

Mais quand un artiste, un vrai, a été au top, s’il connait trop le chemin, il va marcher ailleurs.

Alors à leur dernière visite à Montréal, Led Zep n’a pas joué Stairway.

Horrible sacrilège a dit la presse.

Pendant que Plant se demandait déjà: « Je me demande ce que pourrais être le rock en ballade avec des influences arabisantes… »

Un artiste vrai ne vit jamais sur une recette.

Il explore sans cesse. 














1 commentaire:

  1. Ce qui est intéressant et vraiment stimulant, c'est avant tout le moment où se passe LA création. Ensuite, tout artiste se rend compte inévitablement que cela ne suffit pas. Il y a toujours et encore l'appel de quelque chose d'autre à créer, quelque chose d'encore plus grand, quelque chose de sans cesse inassouvi.

    RépondreSupprimer